Boutique Biologiquement.comPIMENT BIO ET CANCER

  Posté par piment.bio       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Le piment bio a un grand intérêt curatif lorsqu’il est fort, c’est-à-dire lorsqu’il est riche en capsaïcine bio. Il peut avoir une action tant interne qu’externe sur l’organisme. Il faut bien sûr l’utiliser de façon mesurée. Curieusement, alors qu’il emporte la bouche, c’est un remarquable anti-inflammatoire. J’ai eu l’occasion de l’utiliser en diverses occasions.

Il paraît qu’il améliore certains cancers, il serait même très efficace contre le cancer de la prostate. Il pourrait supprimer certaines migraines, zonas, varices, hémorroïdes et même être salutaire en cas de crise cardiaque.

Je l’ai pratiqué en usage externe avec succès récemment, voici dans quelles circonstances :
J’avais alors, sur les ongles de pied, de la mycose (des champignons) qui avait remarquablement régressé grâce à divers traitements (malheureusement, j’ai interrompu récemment ma cure très efficace d’amandes amères d’abricot car mon stock mal conservé a fermenté, je n’en reprends pas actuellement car avec la chaleur, les stocks des marchands risquent d’être rances).
J’avais un autre problème qui m’inquiétait bien davantage. C’était une tâche noire prise sous l’ongle de mon pouce de pied déjà abîmé par une mycose. Comme je fais beaucoup de marche, j’ai d’abord pensé que je m’étais cogné l’ongle et qu’il s’agissait de sang séché mais lorsque j’ai essayé de gratter un peu de cette tâche qui dépassait de l’ongle, cela m’a fait très mal. A la suite de cela la tâche a pris du volume et a soulevé mon ongle, de sorte que les bords de mon ongle s’incarnaient à angle droit dans ma chair. A ce stade-là, la situation devenait d’autant plus inquiétante que cette tâche était maintenant extrêmement irritable.
Je ne pouvais m’empêcher de penser au mélanome que j’avais eu à la jambe. Je savais que le piment bio était efficace contre le pied d’athlète et d’autres mycoses et qu’il avait de belles qualités anti-inflammatoires et peut-être même anticancéreuses. Avec une gaze humectée (ou beurrée au beurre de karité) puis saupoudrée de piment bio, j’ai fait un pansement tout autour de mon pouce de pied dont j’avais légèrement limé l’épaisseur de l’ongle au niveau de la tâche. J’ai régulièrement renouvelé ce pansement.
Je ne reviens pas de la rapidité avec laquelle ma douleur s’est atténuée puis a disparu. Actuellement, il reste encore une toute petite tâche noire qui n’est plus du tout douloureuse et qui va certainement disparaître rapidement quant à la mycose, elle paraît avoir totalement disparu.
A la suite de quoi, j’ai seulement saupoudré l’intérieur de ma chaussette de bicarbonate de soude pour maintenir ces résultats. Le bicarbonate de soude alcalinise le terrain qui n’est alors propice ni aux mycoses ni au cancer.
En usage externe, veiller à ne pas appliquer de piment bio sur les muqueuses, à ne pas en respirer ni en mettre dans les yeux.
Il est probable que je n’aurais pas eu à expérimenter le piment si ma provision d’amandes amères d’abricot n’avait pas fermenté dans mon réfrigérateur en raison de ma négligence. Je les conservais dans un grand sac plastique ouvert alors que la prudence demande de les diviser en sacs d’environ 250 g hermétiquement clos et serrés pour une conservation de plusieurs années au réfrigérateur. Il se trouve que ce problème m’est arrivé en juin or je n’achète mes amandes amères d’abricot qu’au mois de novembre pour être sûre qu’elles ne sont pas rances (cf. amygdaline). On m’a trouvé récemment une allergie aux amandes, je ne peux donc plus en consommer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *